A partir du 1er avril 2024, Graines de Citoyenneté lance un nouvel appel à projets destiné aux organisations de jeunes ou engagées pour l’insertion de la jeunesse au Gorgol et en Hodh El Chargui (Mauritanie) à travers deux dispositifs : Emergence et Consolidation. 

L’objectif : leur offrir la possibilité de financer leurs activités, acquérir une certaine expérience dans la recherche de financements et proposer un accompagnement dans leurs démarches de structuration et gestion de projet. Il s’agit de dispositifs d’accompagnement technique et financier axés sur l’apprentissage par l’action. 

UNE INITIATIVE AU SERVICE DES JEUNESSES MAURITANIENNES 

Cet appel à projets est destiné aux organisations de la société civile de 2 régions mauritaniennes : le Gorgol et le Hodh El Chargui. Les modalités de l’appel à projets ont été réfléchies avec les acteurs des territoires afin de proposer des critères d’éligibilité, de sélection ou encore des thématiques d’action en adéquation avec les réalités des territoires mauritaniens.  

Pour répondre à ces besoins, l’appel à projets Graines de Citoyenneté propose deux dispositifs d’appui distincts : 

– Le fonds « Emergence » valorise l’engagement de la jeunesse dans son territoire en soutenant des projets incontournables du développement local portés par des organisations de jeunes dont la capacité d’absorption est limitée. Ce dispositif leur permet de mieux appréhender leurs rôles et d’augmenter leurs capacités d’action. Le montant maximal du financement Graines de Citoyenneté est de 3 000 €. Un cofinancement de 5% du montant total du projet est nécessaire. 

 Le fonds « Consolidation » est destiné à des organisations engagées sur les enjeux de la jeunesse ayant déjà un certain niveau d’expérience dans la réalisation et la gestion de projets et/ou étant arrivées à un seuil de développement leur permettant de proposer des projets plus ambitieux. Il a pour objectif d’accompagner leur montée en compétence.  Les organisations candidates peuvent proposer des projets pouvant être financés jusqu’à 15 000 euros par Graines de Citoyenneté. Un cofinancement de 5% du montant total du projet est nécessaire et l’organisation soumissionnaire doit avoir directement mis en œuvre un projet dont le budget représente au moins 50% de la subvention demandée. Les projets peuvent être portés en consortium.  

Toute organisation qui souhaite accéder au Fonds Emergence ou Consolidation doit obligatoirement soumissionner à travers la plateforme numérique dédiée au programme Graines de Citoyenneté : Connexion | Graine de citoyenneté (portailsolidaire.org) 

Date limite de dépôt : 12 mai 2024 

Attention : une organisation ne peut se positionner que sur un seul fonds d’appui à la fois ! Une structure qui soumet un dossier pour le fonds « Emergence » ne pourra pas candidater en même temps sur le fonds Consolidation, et inversement. 

VOUS AVEZ BESOIN D’ACCOMPAGNEMENT POUR DÉPOSER VOTRE PROJET ? 

Vous pouvez vous renseigner pour avoir accès dans votre région à : 

  • Des réunions d’informations collectives permettant d’informer sur l’appel à projets et de décrypter les lignes directrices ;  
  • Des rendez-vous individuels ou en petit groupe permettant un appui en face à face pour le remplissage de son dossier sur la plateforme ;  
  • Un appui-conseil individualisé par téléphone et sur Whatsapp pour permettre de débloquer des situations/soulever des interrogations ponctuelles.  

Les dates et lieux de permanence sont communiquées sur le Facebook de Graines de Citoyenneté !

Les points de contact pour chacune des régions sont les suivants : 

  • Gorgol : 46 04 93 60 – 28 64 72 59 
  • Hodh El Chargui : 36 35 66 56  

Appel à projets pour soutenir des initiatives en faveur de la jeunesse dans les régions du Gorgol et du Hodh El Chargui

Vous êtes une organisation de la société civile mauritanienne à but non lucratif, composée de jeunes ? Vous êtes actif dans le Gorgol ou dans le Hodh El Chargui ? Bénéficiez d’un accompagnement technique et financier pour mettre en place votre projet et structurer votre organisation grâce au Fonds Emergence!

  • Ce dispositif est destiné à valoriser l’engagement de la jeunesse en faveur de son territoire
  • Il cible les associations de jeunesse dont les capacités de gestion et d’absorption des fonds sont limitées.
  • Il permet le soutient de projets incontournables du développement local et vise à permettre aux organisations de jeunes de mieux appréhender leurs rôles et augmenter leurs capacités d’action.

Toutes les informations sont à retrouver dans le diaporama du règlement simplifié de l’appel à projets et dans la version longue des lignes directrices.

COMMENT DEPOSER UN PROJET ? 

Toute organisation qui souhaite accéder au Fonds Emergence doit obligatoirement soumissionner à travers la plateforme numérique dédiée au programme Graines de Citoyenneté : 
Connexion | Graine de citoyenneté (portailsolidaire.org)

Aucun dossier papier ne pourra être traité. La soumission à travers cette plateforme est un processus en deux étapes :

  1. une inscription de la structure
  2. le dépôt de son projet

La plateforme est accessible en version française et en version arabe. Les organisations peuvent donc soumissionner dans l’une de ces deux langues.

VOUS AVEZ BESOIN D’ACCOMPAGNEMENT POUR DÉPOSER VOTRE PROJET ?

Vous pouvez vous renseigner pour avoir accès dans votre région à :

  • Des réunions d’informations collectives permettant d’informer sur l’appel à projets et de décrypter les lignes directrices ; 
  • Des rendez-vous individuels ou en petit groupe permettant un appui en face à face pour le remplissage de son dossier sur la plateforme ; 
  • Un appui-conseil individualisé par téléphone et sur Whatsapp pour permettre de débloquer des situations/soulever des interrogations ponctuelles. 

Les points de contact pour chacune des régions sont les suivants :

  • Gorgol : 46 04 93 60 – 28 64 72 59
  • Hodh El Chargui : 36 35 66 56 

LES RESSOURCES

Version française

Pour comprendre l’appel à projets :

Les tutoriels écrits pour déposer son projet :

Les modèles de documents à remplir :

Les tutoriels vidéo pour déposer son projet :

Version Arabe

Pour comprendre l’appel à projets :

Les tutoriels écrits pour déposer son projet :

Les modèles de documents à remplir :

Les tutoriels vidéo pour déposer son projet :

Abidine Cheick, Chargé de Programme à l’Association pour le développement des Populations (ASDEP), nous explique les différentes étapes qui ont amené l’ASDEP à être candidate puis lauréate de l’appel à projets Graines de Citoyenneté du volet « Consolidation ». 

Un engagement national et international 

“L’ASDEP, créée en 2008, est une ONG d’envergure nationale avec des collaborations fructueuses au niveau ministériel et d’autres ONG, renforçant ainsi son impact à l’échelle nationale et internationale.” 

Renforcer la cohésion sociale à Nema et Timbedra

« Ce projet novateur s’étend sur une période de 12 mois. Il cible spécifiquement les jeunes de 18 à 35 ans, membres d’associations des communes de Nema et Timbedra. Il est le fruit d’une approche holistique qui implique la jeunesse, les communes, le ministère de la jeunesse et les associations de la société civile. 

L’ASDEP a défini des indicateurs précis, afin de toucher directement 160 jeunes tout en en sensibilisant 2000 autres sur des questions cruciales, telles que la cohésion sociale et la promotion des droits des jeunes. Il s’agit de mettre en place des formations pour lutter contre le chômage des jeunes, faciliter la cohésion sociale. C’est aussi un moyen de lutter contre l’extrémisme violent. »

Une rencontre s’est tenue à Nouakchott le 22 janvier, visant à faciliter les échanges entre les organisations de la société civile lauréats des appels à projet des deux volets Emergence et Consolidation, le Grdr et les partenaires institutionnels et financiers. L’occasion, également de remettre les conventions aux structures sélectionnées à Nouakchott.  

Cette rencontre, en marge de la première formation du programme sur les outils de reporting technique et financier, a réuni à Nouakchott, les 19 associations lauréates ainsi que les représentants des partenaires institutionnels et financiers du programme :  le Commissariat aux Droits de l’Homme, Affaires Humanitaires et Relations avec la Société Civile, la Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie, l’Ambassade de France en Mauritanie, l’Agence Française de Développement en Mauritanie, ainsi que les représentants du Grdr.

Activité phare du programme Graines de citoyenneté, le dispositif d’accompagnement technique et financier des organisations de la société civile œuvrant pour l’insertion intégrale de la jeunesse mauritanienne, se concrétise ce mois-ci par le démarrage des premiers projets financés. En septembre 2023, deux appels à projets ont été lancés (Emergence et Consolidation) pour les organisations de la société civile mauritanienne. Après un processus rigoureux d’évaluation et de sélection, 50 projets ont été retenus, marquant un engagement fort envers l’insertion intégrale des jeunes : 30 pour le volet Emergence et 20 pour le volet Consolidation.

D’autres cérémonies de lancement suivront dans les régions d’intervention du programme pour remettre aux lauréats leurs convention, toujours en marge des formations de reporting technique et financier.

Afsa Dia est chargée de projet au sein de l’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD). Elle était en première ligne pour rédiger et concevoir le projet « Appui/Conseil des associations Emergence et accompagnement pour une meilleure structuration associative » qu’elle a déposé en réponse au fond “Consolidation” de Graines de Citoyenneté. L’association en a tiré une expérience enrichissante, lui permettant de clarifier davantage son projet et son action.

Afsa, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est l’association des Gestionnaires pour le Développement ?

« L’AGD est une association qui existe depuis plus de 20 ans. Elle œuvre pour les droits des enfants en Mauritanie, principalement au sein des populations marginalisées et vulnérables. Notre siège est à Nouakchott, mais on a aussi des antennes à Rosso et à Nouadhibou. Nous nous déplaçons régulièrement à l’intérieur du pays et nous intervenons dans toute la Mauritanie.

Nous sommes également très engagés sur la lutte contre le VIH, sur l’éducation aux droits humains, l’autonomisation des femmes, le leadership, la bonne gouvernance, ainsi que sur des projets d’entrepreneuriat pour les jeunes. » 

L’AGD fait partie des lauréats de l’appel à projets “Consolidation” de Graines de Citoyenneté. Pouvez-vous nous décrire le projet que l’AGD va porter ?  

« A l’origine c’est un projet d’appui-conseil destiné à neuf associations émergentes de jeunes. Mais, après des discussions avec l’équipe de Graines de Citoyenneté il a été jugé préférable que l’on se concentre pour l’instant sur quatre associations de Nouakchott qui ont été sélectionnées dans le cadre du fonds Emergence. Notre objectif est d’accompagner la structuration de ces 4 organisations, d’appuyer leurs capacités à mobiliser, et de les former sur la vie associative pour qu’elles puissent être actrices du développement en Mauritanie. »

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à cet appel à projets ? En quoi ce projet reflète votre vision pour votre communauté ou votre association ?

« Les questions liées à la jeunesse font parties intégrantes de nos missions. Cet appel à projets, nous permettait de pouvoir mettre en place des activités pour travailler avec des jeunes, de comprendre leur rôle de citoyen, d’étendre leur influence dans le développement. C’est une mission motivante et novatrice !

C’est un concept stimulant et positif pour l’AGD, qui nous permet de trouver quelques ressources pour orienter notre action. Nous avons une vision d’une communauté où les jeunes ont un emploi, participent à la pérennité du projet et contribuent au développement national avec des valeurs citoyennes de tolérance et de respect d’autrui. »

Quels défis avez-vous rencontrés, pour monter votre projet et répondre aux lignes directrices de l’appel à projets ? Comment les avez-vous surmontés ?

« L’écriture du projet exigeait d’être pertinent tout en articulant deux concepts : bonne gouvernance et engagement des jeunes. C’est un vaste domaine !  Il nous a fallu construire quelque chose d’approprié et de concret, qui a nécessité une réflexion approfondie.

La couverture géographique a aussi été un vrai sujet de réflexion.  Au départ, nous avions proposé Nouakchott et Nouadhibou. Mais après discussions avec l’équipe de Graines de citoyenneté, l’AGD a décidé de se limiter à Nouakchott pour garantir un travail de qualité plutôt que de chercher une large couverture et prendre le risque de pêcher sur les résultats. »

Quels sont les principaux enseignements que vous avez tirés de cette expérience ?

« J’ai été en première ligne de l’écriture de ce projet et j’en ai tiré beaucoup d’enseignements. Ça a été un véritable défi et un véritable apprentissage de concevoir des activités alignées sur les objectifs tout en respectant les contraintes budgétaires. L’écriture du projet a été enrichissante. J’ai compris que la thématique de la jeunesse est une thématique qui a de l’importance pour les bailleurs et les partenaires. »

Un mot de la fin pour conclure cet entretien ?

« Mon souhait est que les objectifs soient atteints, que les associations que nous aurons formées capitalisent leurs acquis pour se perfectionner, et que cela nous servira de tremplin pour recevoir des financements et avoir des retombées positives sur les associations à l’échelle nationale. »